Optimisation des moteurs de recherche (SEO), référencement organique, optimisation de site web… A quoi ces expressions font-elles référence ? Pour toute entreprise qui souhaite attirer un maximum de visiteurs sur son site internet et augmenter sa visibilité, il est indispensable de trouver une réponse à cette question. Sans plus attendre, voici une présentation générale du référencement ainsi que des informations sur son fonctionnement.

Qu’est-ce que le SEO / référencement organique ?

L’optimisation d’un site web (souvent appelée SEO ou Search Engine Optimization) regroupe les différentes techniques mises en œuvre de manière organique pour permettre à un site web d’obtenir un meilleur classement dans les résultats de recherche pour un sujet donné. Plus un site web répond à certains critères fixés par les moteurs de recherche et leurs algorithmes, meilleure sera sa position dans le classement.

Le référencement organique comparé au référencement payant

Le référencement organique (ou naturel) s’oppose au référencement payant (Search Engine Advertising, Google Ads (Adwords), qui implique de devoir payer un certain montant pour apparaître dans les premiers résultats de recherche. Ceux qui optent pour le référencement payant verront leur site être priorisé par les résultats des moteurs de recherche (SERP). Ainsi, pour une nouvelle entreprise qui souhaite obtenir une visibilité à court terme, le référencement payant peut être une option intéressante.

Malgré ce fait, le référencement payant présente un inconvénient majeur qui ne le rend pas aussi intéressant et essentiel que le référencement organique. Avec le référencement payant, lorsque vous cessez de payer pour maintenir votre position, vous perdez automatiquement votre place dans les résultats de recherche.

Il ne s’agit donc pas d’une option aussi intéressante à long terme, contrairement à l’optimisation organique qui assure sa place en appliquant un grand nombre de stratégies. Ces stratégies se répartissent en deux catégories : le référencement sur site et le référencement hors site.

Les deux visages du référencement organique

Loin d’être unilatéral, le référencement organique fait interagir plusieurs variables, chacune jouant un rôle différent dans le classement de votre site web sur les moteurs de recherche. Le référencement on-site regroupe un ensemble d’actions que vous allez pouvoir mener sur votre site web pour augmenter le nombre de visiteurs, parmi lesquelles figurent le perfectionnement du contenu et l’amélioration de la structure du site.

Concernant le premier point, la qualité et la quantité du contenu seront cruciales, tout comme les titres, qui doivent être évocateurs, et la présence de mots-clés et de photos recherchés dans les articles. En ce qui concerne la qualité du contenu, étayer vos informations par des sources connues et fiables apportera de la crédibilité à l’information que vous partagez.

Cependant, il n’a pas été prouvé que l’intégration de liens hypertextes vers les sites de ces sources améliore votre optimisation. N’oubliez pas que les liens internes permettent aux lecteurs de rester plus longtemps sur le site Web, tout comme l’utilisation des balises appropriées dans les titres du contenu. Ces deux aspects sont importants à prendre en considération.

Par exemple, ce blog sur l’immobilier aide cet agent immobilier à acquérir de nouveaux clients.

La structure du site ne doit pas être négligée. Lorsqu’un site est difficile à naviguer et que les utilisateurs ne savent pas où cliquer pour trouver les informations qu’ils recherchent, ou qu’ils ont accès à trop ou trop peu d’onglets, cela aura un impact négatif sur le référencement de votre site.

Mettez-vous toujours à la place du visiteur lorsqu’il arrive sur votre site. Tout comme eux, vous n’avez probablement pas envie de passer un long moment à chercher les informations dont vous avez besoin.

Un autre conseil à prendre en compte est que vous devez être très présent sur les médias sociaux afin d’atteindre un public plus large et d’attirer un grand nombre de personnes à visiter votre site web.

Comme le souligne Michel Jodoin, président et fondateur de RenoQuotes.com, ces deux types d’optimisation sont complémentaires et influencent tout autant votre capacité à atteindre un meilleur classement dans les résultats de recherche. Par conséquent, la meilleure stratégie à adopter est de consacrer autant d’efforts à l’optimisation organique qu’à l’optimisation payante.

Choisir un nom de domaine approprié

Le nom de domaine de votre site doit être choisi avec soin. Avant d’aller plus loin, il faut savoir que le nom de domaine fait référence à la partie centrale de l’URL.

Bien qu’il doive être relativement concis, l’aspect le plus important est de s’assurer qu’il est en rapport avec le sujet principal de votre site. Notez que les adresses se terminant par .com sont souvent plus populaires. Par conséquent, vous devrez probablement payer plus cher pour ce type d’adresse.

Pour un meilleur référencement organique : choisissez les bons mots-clés

Chaque rédacteur a son propre style et il aura tendance à utiliser certains termes plutôt que d’autres, mais il doit faire attention à cela. Les mots-clés qu’ils incluent doivent refléter le type de vocabulaire utilisé par la personne moyenne.

Même si vous préférez parler d’une « propriété » plutôt que d’une « maison », sachez que vous devez opter pour la seconde option si votre objectif principal est de rédiger un contenu qui sera optimisé. Par conséquent, les mots et expressions qui ne sont pas largement utilisés n’aideront pas au référencement organique, même si vous les préférez en tant que rédacteur.

Sources d’information sur le référencement organique

Plusieurs outils sont utilisés pour guider les propriétaires de sites Web dans leur travail d’optimisation de leur site Web avec le référencement organique. Des outils tels que Google Search Console fournissent des informations précieuses sur les mots-clés qui conduisent une recherche vers un site Web.

Comme l’explique Michel Jodoin « en connaissant mieux les intentions des internautes, vous pourrez déterminer les sujets qui pourraient être abordés dans de futurs articles ». Ces informations sont essentielles si vous souhaitez attirer un maximum de personnes sur votre site web.

Une fois que la personne est arrivée sur votre site, que se passe-t-il ? C’est là que Google Analytics entre en jeu pour vous aider à trouver des réponses à cette question. Grâce à cet outil, vous pourrez identifier quelles sont les pages de votre site qui amènent les visiteurs à vous contacter, quelles sont les pages qui ont reçu le plus de visiteurs et quel est le taux de conversion global du site.

Ces marqueurs vous donneront une vue d’ensemble du degré d’intérêt suscité par votre site web et vous saurez quels aspects doivent être améliorés.

Référencement organique : tout est question de patience et d’efforts constants

Il est normal de vouloir récolter les fruits de vos efforts, mais sachez qu’il vous faudra être patient pour constater les premiers signes d’impacts positifs. Lors de notre entretien, Michel Jodoin affirmait que « six mois et plus devront s’écouler avant que votre site ne commence à grimper dans le classement des résultats de recherche si vous travaillez sur le référencement organique de votre site web. Cependant, comme cette ascension créera une présence à long terme, vos efforts seront largement récompensés. »

S’appuyant sur ces efforts qu’implique le référencement organique, il affirme également qu' »un site web doit être constamment mis à jour et affiné, car la perfection ne sera jamais atteinte ». Quel que soit le domaine dans lequel vous exercez votre activité, vous le verrez changer et évoluer au fil du temps. Ainsi, il serait préférable de retrousser vos manches au lieu de croiser les bras, si vous ne voulez pas perdre votre place au sommet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.