Accueil > cuisine, gastronomie > L’art du thé au Japon

L’art du thé au Japon

vendredi 30 mars 2012

Au Japon, le thé est plus qu’une boisson ou qu’un produit culinaire, c’est véritablement un art, qui se pratique à travers certaines cérémonies très codifiées. Mais que sont exactement ces thés du Japon, quels goûts ont-ils et à quelles variétés appartiennent-ils ?

Thé du Japon

Les thés produits au Japon sont essentiellement des thés verts. Cependant, ils sont tout à fait particuliers, à l’image du matcha, dont la couleur d’un vert presque fluorescent attire l’œil immédiatement. Sa texture n’est pas moins originale, puisqu’il s"agit d’une poudre, et non de feuilles séchées comme on en a l’habitude. Les Japonais l’utilisent comme base de boisson, mais aussi en cuisine.

Un autre thé hors du commun est le Genmaïcha, qui se présente sous la forme d’un thé vert nature associé à d’autres éléments, tels que du riz soufflé et des grains de maïs. Ces grains de céréales donnent au thé ainsi obtenu un goût de noisette très particulier.

On peut également trouver un thé vert japonais plus classique. Il s’agit du sencha Fukuyu, dont les feuilles ont été pliées en longueur. Ce thé un peu amer est également très prisé des consommateurs locaux. Il diffère beaucoup moins que les autres des standards que les consommateurs européens ont l’habitude de boire.

Ces thés verts sont sans doute l’un des secrets culinaires qui permettent aux Japonais d’accéder à une importante longévité et de se maintenir en bonne santé très longtemps. En effet, on sait depuis longtemps que le thé vert apporte au corps humain ses anti-oxydants et autres molécules bénéfiques.

Dans la même rubrique


Contact |