Accueil > Assurance, mutuelle > Remboursement des médicaments

Remboursement des médicaments

lundi 12 mai 2014

Les remboursements des médicaments varient du simple au triple. Découvrez comment ces remboursements fonctionnent et comment palier à ce manque de remboursements.

Que ce soit votre médecin traitant, une sage-femme, ou encore un chirurgien-dentiste (info), ces personnes sont aptes à vous souscrire les médicaments donc vous avez besoin. Mais à combien ces médicaments vous seront-ils remboursés ? Peut-on vous proposer des génériques au lieu de médicaments « normaux » ? Devrais-je acheter sur internet ?

Remboursements en fonction des vignettes

Le système de remboursement des médicaments est assez simple à comprendre puisqu’ils se basent sur un système de vignettes dont la couleur annonce tout simplement le taux de remboursement :

  • Les médicaments dont on ne peut pas se passer et qui sont chers : il s’agit là des médicaments ayant une vignette blanc barrée sur le dessus. La prise en charge est de 100% par la sécurité sociale, le médicament est donc intégralement remboursé ;
  • Les médicaments SMR (surveillance médicale renforcée) important, voire majeur : il s’agit là des médicaments qui sont très utilisés. Ils sont reconnaissables par une vignette blanche et seront remboursés à hauteur de 65% par la sécurité sociale.
  • Les médicaments à SMR modérée : il s’agit là des médicaments pour soigner les problèmes sans grande gravité ou encore de tout ce qui touche à l’homéopathie. Ils sont reconnaissables à leur vignette bleue, signifiant un remboursement de 30%.
  • Les médicaments à SMR faible : il s’agit là de médicaments qui ne sont pas très utiles selon la sécurité sociale et sont remboursés à hauteur de 15%. Ils sont reconnaissables par une vignette orange.
  • Et à côté de tous ces médicaments, il existe aussi ceux au SMR trop faible, signifiant un remboursement de 0% de la sécurité sociale, laissant la totalité des dépenses au patient et à sa mutuelle s’il en a une.

Passer sur un médicament générique

Même si votre docteur vous prescrit un médicament qui n’est pas un générique, votre pharmacien a le droit de vous donner un générique à la place, ceux-ci étant environ 30% moins chers, plus rentable pour le pharmacien, plus économique pour vous et surtout pour l’État.
La seule raison qui pourrait vous donner le droit de ne pas avoir à prendre un générique serait que votre médecin le mentionne sur la prescription que vous ayez une allergie ou que ce médicament doit vous être fournie en non générique.
Si vous décidez néanmoins, de votre plein gré, de ne pas prendre le générique, la différence sera alors à la charge du consommateur (c’est-à-dire du patient, celui qui achète ou autrement dit à votre charge).

Vente de médicament en ligne

La vente de médicament en ligne pour réduire ces frais n’est pas conseillée actuellement puisque 96% des médicaments vendus sur les sites étrangers sont interdits en France. Il s’agit là par exemple de produits contenant un pourcentage trop élevé de peroxyde lorsque vous achetez des produits pour vos dents, qui pourraient alors vous créer des tâches et abimez vos gencives et ne feraient qu’empirer voire faire surgir des problèmes que vous n’avez pas.

Le meilleure moyen, pour compenser le manque de remboursement de la sécurité sociale au niveau des médicaments est de prendre une mutuelle vous assurant ce type de remboursement et un renfort là où vous en avez encore besoins, par exemple avec une mutuelle dentaire, une mutuelle optique ou autre.

Dans la même rubrique


Contact |