Accueil > Emploi > Reconnaître les mérites du métier de traducteur

Reconnaître les mérites du métier de traducteur

samedi 20 juillet 2013

Sur internet, tout le monde pense pouvoir discuter et comprendre n’importe quel autre internaute à l’autre bout de la planète. C’est rapide, cela semble étrangement efficace, avec des sites comme Reverso, Systran ou Google Translate, on va écrire vite, et de façon aisée. Mais la traduction c’est beaucoup plus que quelques clics !

C’est au-delà de la fausse idée que traduire c’est un peu magique grâce à la célérité du net.

Arrêter les aprioris

Ce qui est primordial, c’est de faire comprendre au plus grand nombre que la traduction c’est et ce sera indéfiniment un métier, une activité nécessitant des professionnels. Aujourd’hui, cette profession commence à avoir pignon sur rues, avec des agences de traduction, des traducteurs freelances, pour venir à bout des soucis de certaines entreprises dans la prise en charge de leurs documentations françaises à traduire.

Le leurre est de se fier sans autre vérification aux traducteurs logiciels que le net propose. Pour valoriser la communication professionnelle en langues étrangères, ces outils de traduction logicielle sont loin d’être performantes. Ce qui ressort de ces traductions automatisées est juste un « mot à mot » basique de mauvais niveau, qui ne tient absolument pas compte de la grammaire, de la syntaxe ou encore du contexte duquel est « sorti » le texte à traduire. Le pire est que le client visé, sera totalement écarté dans la méthode de traduction. Donc très défavorables pour la communication efficiente d’une société.

Un savoir-faire unique

Faire traduire par des professionnels de la traduction est la seule et unique méthode pour obtenir des textes traduits, de haute qualité. Le pilier d’une traduction réussie c’est bien qu’elle s’exécute, de la langue étrangère vers la langue maternelle.

Pour appuyer cela, imaginons une traduction du français vers l’anglais. Tout d’abord, il faut tenir compte du/des pays ciblé/és. Nous savons que l’anglais, tout universel qu’il soit, montrera des différences en fonction du pays où l’on est. Anglais britannique, anglais US ou encore anglais australien. Cet état de fait n’est que la conséquence d’une évolution territoriale de la langue pour chaque pays, avec son histoire, sa culture… De ce fait, le traducteur choisi se devra d’être natif du pays concerné strictement, par le produit traduit. Ainsi, toutes les petites divergences et spécificités locales seront immédiatement senties.

Il est réellement important de considérer qu’un traducteur « natif » du pays visé est essentiel ; en ce sens nous précisons qu’un proche, même ayant vécu un temps conséquent à l’étranger, ne saura rendre un travail de traduction aussi efficace et réaliste qu’un traducteur d’agence ou un professionnel de la traduction en freelance.

Pour étayer ceci, notons que pour un pays dont l’anglais ne serait pas la langue maternelle, le traducteur optera alors pour un anglais dit « international », plus consensuel, qui permet la compréhension de tous.

Dans la même rubrique


Contact |