Accueil > Animaux > Récolter et emballer son miel : les étapes

Récolter et emballer son miel : les étapes

lundi 23 décembre 2013

Pour pouvoir être récolté, il faut que le miel soit bien mûr. Ainsi, il faut déjà que les abeilles aient fermé les alvéoles avec de la cire, du moins à 80%. En effet, quand le taux d’humidité est supérieur à 18%, le miel peut se fermenter une fois extrait.

Par ailleurs, il faut choisir la bonne méthode d’extraction. En effet, certains miels peuvent retenir l’odeur de la fumée. Par ailleurs, il faut que la récolte se fasse en fin de journée et par beau temps.

Récolte du miel

La récolte du miel se fait en deux temps : la première se passe dans la ruche et la seconde dans la miellerie. Pour récolter le miel dans le rucher, il faut commencer par enlever chaque cadre. Pour cela, l’apiculteur peut procéder à la récolte cadre à cadre en utilisant la technique de l’enfumage, avec cependant un risque d’écoulement du miel quand le cadre est secoué. Il peut aussi se servir d’une chasse abeilles, une sorte de nasse qui permet de piéger les abeilles. Il peut aussi avoir recours à la récolte au répulsif qui consiste à se servir d’un couvre cadre imprégné de répulsif. La dernière méthode pour récolter le miel sur le rucher consiste à se servir d’un souffleur qui va dès lors chasser les abeilles du corps de la ruche.

Ensuite, le miel ainsi extrait est placé dans un lieu sec et à température ambiant. L’apiculteur va alors se servir d’un bac à désoperculer et d’un couteau électrique pour enlever la cire qui protège les alvéoles. Ensuite les cadres sont placés dans l’extracteur, un appareil en forme de cylindre fonctionnant avec une force centrifuge. Par la suite, le miel est débarrassé des petits déchets en passant par le maturateur, une sorte de cuve avec filtre et robinet. Lors de cette étape, il est utile de bien surveiller l’hygrométrie du miel ainsi filtré en se servant d’un réfractomètre.

Emballage du miel

L’emballage du miel peut se faire aussitôt qu’il sort du maturateur. Cela dit, il faut que les petites particules de cire soient bien remontées à la surface. Il faut savoir que la mise en pot directe est requise si le miel est commercialisé sous forme liquide. Les apiculteurs se servent le plus souvent de pots en verre pour emballer le miel.

Pour les professionnels, le miel, sortant du maturateur, passe d’abord quelques temps dans un fût ou dans un seau avant d’être emballé. La mise en pot du miel dépend en fait du volume des commandes. Dans ce cas-là, le miel est d’abord liquéfié, étant donné qu’il se cristallise quand il est conservé longtemps. Pour ce faire, l’apiculteur se sert d’un cordon chauffant pour liquéfier le miel et ensuite il le filtre à l’aide d’un maturateur. Si l’apiculteur souhaite produire un miel à consistance crémeux, il se sert de la technique d’ensemencement. Elle consiste à mélanger le miel liquide avec du miel qui a déjà une consistance crémeuse. Il ne reste plus pour la suite qu’à conditionner le miel dans des pots, le plus souvent en verre.

En gros donc, la récolte du miel se fait en deux étapes : d’abord dans le rucher et ensuite dans la miellerie. Le conditionnement peut se faire instantanément ou au bout de quelques jours. Les apiculteurs se servent souvent de pots en verre pour emballer le miel.

Dans la même rubrique


Contact |