Accueil > bricolage > La Préservation De L’Outillage Au Québec.

La Préservation De L’Outillage Au Québec.

mercredi 6 mars 2013

Préserver l’outillage au Québec a toujours été la préoccupation de tous les habitants de la région. Ils ont pris l’habitude de conserver cet ensemble d’outils et de machines parce qu’ils l’utilisent régulièrement pour certaines activités comme les travaux champêtres et le travail manuel par exemple, dans les jardins de leur maison.

Le travail du jardin est une activité qui passionne plus de la moitié de la population. Les riches trouvent en cela un moyen de repos et d’être éloigné du monde des affaires. Ils retrouvent dans ce travail du jardin en taillant les fleurs ou en arrangeant certaines plantes une manière de côtoyer la nature. Quant à ceux qui ne sont pas riches, le travail dans le jardin leur permet de savourer les bons moments de la vie avec la nature. Les hommes comme les femmes ne sont pas épargnés de ce travail manuel à la maison. Même les petits enfants sont intéressés et ils s’entraînent souvent en débarrassant la végétation des mauvaises herbes. Ce travail qui implique la présence de toutes les couches sociales se fait avec des matériaux bien déterminés tels que les gants de travail, les bottes, les ciseaux, les houes et les machettes. Autant de matériels présents dans une ville posent le problème de leurs préservations. Pour cette raison, plusieurs magasins ont été mis à leur disposition où ils pourront garder sans crainte leurs outils de travail.

Ces magasins destinés à préserver l’outillage au Québec se distinguent des entrepôts construits par les commerçants dans le but de faire les affaires en stockant tous types de marchandises. Ici, c’est la communauté urbaine qui a pris cette initiative afin d’aider la population à mieux s’occuper de leurs matériaux. En effet, il s’agit d’une aide dans la mesure où les matériaux qui seront déportés dans ces endroits seront soumis à un traitement de désinfection par le personnel. Les produits nécessaires pour la réalisation de cette opération sont disponibles dans les divers centres aménagés à cet effet. Ces magasins se retrouvent dispersés dans divers endroits de la ville. Dans ces magasins, la commune ne se limite pas seulement à garder les matériaux apportés par les prestataires. Elle s’arrange aussi à offrir des prestations aux différents usagers. Dans ce sens, certains matériaux qui sont la propriété de la commune sont mis en location pour ceux qui ne veulent plus encombrer leurs maisons. Ces magasins deviennent ainsi leur lieu de ravitaillement à chaque fois qu’ils auront besoin d’effectuer un travail dans leur jardin. De nombreuses personnes ont été affectées dans chacun de ces locaux pour veiller à ce que l’outillage du Québec ne soit pas employé n’importe comment par les habitants dans leurs jardins.

Lorsque les jeunes étaient désignés pour effectuer certains travaux dans leurs établissements respectifs ou alors dans leurs maisons, ils se rendaient dans ces magasins pour obtenir le matériel de travail. Comme ils savent que ce n’est pas leur propriété, ils ont tendance à en faire un usage abusif. Certains n’hésitent pas à confronter une machette avec un rocher, ce qui endommagerait la partie tranchante de la machette. D’autres cassent la barre de la houe. Autant des dommages sont portés à ces matériaux et en guise de réparation, la commune tient pour responsable l’établissement où le propriétaire de la maison qui a souscrit à la location. La conservation de l’outillage du Québec est donc d’une importance capitale parce qu’à travers cette initiative les populations de la ville n’auront pas à dépenser régulièrement pour acheter les outils pour les divers travaux, ils ont l’opportunité de pouvoir utiliser ce matériel le plus longtemps que possible et de ne penser à le changer que lorsqu’il sera utile de le faire. Ils ont même l’occasion de le louer de temps en temps aux habitants des autres villes.

Dans la même rubrique


Contact |