Accueil > vie pratique > La pollution fléau et impasse

La pollution fléau et impasse

jeudi 11 octobre 2012

Qui d’entre nous n’est pas envahi chez lui de poussières récalcitrantes, qu’aucun produit ménager n’anéantit et dont les services de la femme de ménage la plus qualifiée et la plus expérimentée au monde n’en viendra pas à bout ?

Ce n’est que l’un des symptômes, et pas des plus graves, d’une maladie dont souffre notre chère planète et dont on est la cause, qu’est la pollution.

Pendant des siècles, l’homme s’est afféré à organiser son existence dans le but de se protéger des hostilités de notre monde et de vaincre ses peurs et notamment celle de la rupture de son existence. Sauf que cette quête s’est transformée en un système de consommation et de recherche de confort infaillible et jusqu’à aujourd’hui impossible à interrompre, causant destructions et désorganisation de notre système vital.

Et même si nous avons atteint la conscience du danger qui guette notre subsistance et celle de notre planète du à cette course effrénée de l’acquisition de biens même inutiles et qui, de plus en plus, n’a plus ne rien avoir avec notre volonté de tenir à la vie, car c’est devenu plutôt une course au pouvoir par l’accumulation du gain et la détention des clefs de gestion des systèmes économiques qui ont gérer l’organisation des sociétés.

Comment se débarrasser de ce cancer qui ronge notre planète et raccourci sa longévité inexorablement ? L’Homme aura-t-il oublié sa quête première, celle de rendre son existence plus durable ? Ce système ne nous conduira qu’à l’impasse, et notre espèce est devenue plus menacée qu’à n’importe qu’elle époque où prédateurs et conditions climatiques hostiles nous menaçaient d’extermination.

À quel moment a-t-on raté le coche, quand vaincre la peur se conjuguait avec détenir le pouvoir, ou quant ce dernier nous à aveuglé sur la valeur la plus importante de ce monde qu’est la vie.

Dans la même rubrique


Contact |