Accueil > actualités > La pollution en Chine irrite

La pollution en Chine irrite

mardi 15 janvier 2013

On le sait : la Chine est l’un des pays les plus pollueurs du monde. Ce qui est nouveau, par contre, c’est qu’actuellement, de nombreuses villes du pays (dont Pékin) subissent une très forte pollution au point qu’il est déconseillé de rouler en vélo à cause de la visibilité restreinte.

Si la Chine est une nation à la croissance sans cesse positive depuis quelques années, on ne peut pas lui offrir le prix de l’environnement. En effet, la pollution qui touche actuellement le pays commence à irriter certaines personnes, à commencer par le "Quotidien du Peuple", l’organe officiel du parti communiste chinois qui titre "Edifier une belle Chine commence par respirer de façon saine".

Depuis quelques jours, la pollution engendre un épais brouillard dans plusieurs grandes villes du pays, principalement dans le nord et l’est de la Chine. La raison ? La pollution qui fait que l’atmosphère se charge de particules fines de façon extrêmement importante. Selon le Centre de surveillance de l’environnement de Pékin, la densité de particules de 2,5 microns est présente dans certaines villes, or celles-ci peuvent pénétrer jusqu’aux alvéoles pulmonaires et aller dans le sang. La visibilité est tellement mauvaise qu’il est déconseillé de rouler à vélo actuellement.

Voilà donc encore un bel exemple qui nous rappelle l’importance de nous tourner vers des énergies plus vertes grâce aux panneaux photovoltaïques, à une pompe à chaleur ou à une chaudière à pellets. De cette façon, de tels évènements ne devraient pas survenir dans nos régions. Les Chinois, qui utilisent encore énormément le charbon comme énergie, doivent comprendre qu’il est temps de changer sa manière de consommer si l’on veut sauvegarder notre planète.

Dans la même rubrique


Contact |