Accueil > actualités > Un homme face à la justice pour avoir transmis l’herpès

Un homme face à la justice pour avoir transmis l’herpès

samedi 6 août 2011

Une femme du Wisconsin aux Etats Unis réclame la somme de 35 000 dollars à un homme de 35 ans qu’elle traîne en justice pour lui avoir transmis le virus de l’herpès.

D’après la déposition de la plaignante, l’homme connaissait le risque de transmission de la maladie, le rendant responsable pour les dommages corporels, d’infection intentionnelle, de détresse émotionnelle et de coups et blessures.

Les deux amants étaient tous les deux engagés dans un mariage chacun de leur côté et avaient commencé leur relation extra conjugale après avoir flirté en ligne. La plaignante n’avait jamais eu de rapports avec d’autres hommes que sont époux de 8 ans avant cette aventure.

C’est après leurs premiers rapports sexuels en 2010 que la jeune femme a commencé à souffrir des symptômes de l’herpès. Les tests ont bien démontrés que la jeune femme souffrait d’herpès génital. Son amant n’a pas nié les faits et lui a avoué avoir le virus de l’herpès depuis 10 ans.
L’homme a aussi admit ne pas suivre de traitement pour son herpès, ce qui a très certainement augmenté le risque de transmission à sa partenaire sexuelle. En mai dernier, la femme s’est rendu e aux autorités pour porter plainte contre son ancien amant, ce à quoi les autorités lui ont demandé de se renseigner auprès de ses différents partenaires sexuels si elle en avait. La femme qui se représente sans avocat souhaite être dédommagée pour le préjudice causé.

Ce cas de justice unique en son genre est sans précédents. Si la décision revient en faveur de la femme, elle pourrait encourager davantage de femmes à engager des poursuites judiciaires contre ceux qui propagent sciemment des MTS. Il reste cependant une question en suspend quant à la responsabilité des partenaires sexuels ici : Il faut être deux pour répandre une maladie sexuellement transmissible et l’on pourrait souligner le fait que la jeune femme n’était pas protégée lors de ses rapports extra conjugaux. La femme s’est-elle renseignée sur l’état de santé de son partenaire au préalable ?

D’un autre côté, l’homme, conscient de sa situation aurait du protéger sa compagne du virus de l’herpès, il a donc une part indéniable de responsabilité dans l’affaire, la justice devra trancher quant à celle de son ancienne partenaire sexuelle.

Dans la même rubrique


Contact |