Accueil > enfants, éducation > L’orientation scolaire dès le collège

L’orientation scolaire dès le collège

mercredi 19 janvier 2011

Beaucoup de parents se posent la question : comment s’y retrouver dans la jungle des filières, des métiers... Et cela arrive beaucoup plus tôt que vous pouvez le penser.

Dès la 4ème il est conseiller d’avoir au moins une discussion avec votre adolescent concernant son avenir car dès la fin de cette classe, il peut être orienté vers une 3ème professionelle ou spécialisée ce que peut de personnes savent. Au mieux votre enfant connait 5 professions : le métier de leur parents, celui d’enseignant, de caissière de supermarché…

Eventuellement celui qui pourrait correspondre à une de ses passions. Mais attention de ne pas confondre passion et profession. Ensuite il faut faire faire une analyse la plus précise possible de la situation de l’emploi sur un thème donné par votre enfant. Et se mettre en chasse du stage de 3ème qui pourra corroborer ou non ce choix.

La pire situation : rien ne l’interesse, il faut dans ce cas utiliser des tests pour trouver des chemins vers des métiers ou famille de métier.
Là un spécialiste peut vous aider : coachs d’orientation par exemple.
Attention aux résultats scolaires de vos enfants, car même s’il choisit une orientation professionnelle ; il n’est pas sûr de l’obtenir en fin de 3ème car le conseil de classe tient compte des résultats scolaire pour envoyer votre dossier dans un lycée proposant telle ou telle filière. Si vous avez un dossier bien ettayé il se peut que le conseil de classe ou la commission d’appel vous donne raison. MAis combien de futur cuisinier se sont retrouvé en maçonnerie...

Il ne faut pas hésiter à consulter les différentes aides possibles : ONISEP, professeur principal, mais aussi des spécialistes comme coachsdevie.com qui connaissent à la fois les filières mais aussi les débouchés possibles : métiers, entreprises, et marché d’emploi local ou régional voir national, car attention aux voies de garages. A titre d’exemple des couturères ont été formées durant des années alors que l’industrie textiel était inexistante sur le bassin d’emploi local et régional..A t on pris en compte ces données pour proposer ces filières, non il fallait préserer les emplois des formateurs ou enseignants...

Contactez des professionnels et nous pourrons voir ce qu’il est possible de faire : 09 66 43 58 23

Dans la même rubrique


Contact |