Accueil > cuisine, gastronomie > Nouvel-an, Saint-Sylvestre à Reims

Nouvel-an, Saint-Sylvestre à Reims

mardi 2 février 2016

Des racines du nouvel-an d’un point de vue historique et la méthode pour fêter dignement la nouvelle année.

Depuis l’antiquité, nous festoyons le 1er jour de l’année en janvier, Les Romains le commémorait le premier jour de l’année correspondant au Jour des Calendes.

Parfois comparé au concept du Chaos primitif, le premier mois de l’année est consacré à Janus, divinité à deux visages « January en anglais, Januar en allemand ». Dieu des portes, du seuil, Janus règle tout ce qui existe dans la création, telle l’ouverture et la fermeture des portes des Dieux, jouant ainsi un personnage dans la paix et la guerre, et protégeant avec les Heures la surveillance des portes du ciel. Ses deux visages lui permettent de scruter l’ensemble de la création sans devoir bouger la tête. L’empire romain le considèrent comme l’être suprême protecteur de la Ville ; parfois, on l’associe à Romulus déifié après sa mort.

Nos recettes contemporaines de la saint-Sylvestre sont dans le droit fil de ce que faisaient les Romains, en Asie, cela s’appelle le Têt mais il ne correspond pas à notre calendrier.
Nous sommes proches dans nos tâches actuelles des habitudes romaines, mais nous avons perdu toute la force du totem. Mais pour tout le monde, ce que nous demandons ce jour –là, c’est offrir à tout un chacun, l’espoir que l’année à venir sera douce et prospère.

Donc qu’elles sont les inventions afin de réussir un réveillon du jour de l’an à Reims, bien sûr la bouffe mais il faut compter aussi sur la convivialité, pensez l’ambiance et le décor (le trop est l’ennemi du mieux). A l’aboutissement de cette mise en place, que le banquet démarre et donne à ce jour -que nous voulons béni- le succès et les désirs tant attendus tout au long de l’année écoulée.

Dans l’hexagone, c’est dernières années, le réveillon du jour de l’an c’est un évènement qui fédère soit des potes, soit le cercle familial, ou encore au milieu d’inconnus dans des restaurants, des endroits conçus pour ce jour festif, et pourquoi pas dans des endroits étranges (en montgolfière, au milieu d’espaces enneigés, dans un cadre exotique, etc…) pour d’autres plus misérables, le réconfort d’être entouré, de pouvoir se régaler, de rire, d’être entouré, une fois par an.
Lors de cette soirée évènementielle, un unique crédo : la convivialité.

Préparer agapes et moments festifs, c’est faire plaisir à son entourage au même titre que pour soi. Si l’on a toujours à coeur de préparer au plus près de la perfection les fêtes carillonnées traditionnelles comme le réveillon du 31 décembre, il est également bien agréable d’en programmer de nouvelles : Noël, Anniversaires, Saint-Valentin, communions, baptêmes et autres célébrations spécifiques.
En préliminaire à un menu d’exception, un verre de Champagne, de punch ou de jus de fruits, accompagné de petits fours divers, donnera le signal des réjouissances tant à la maison qu’au restaurant. Et ne pas oublier, dans vos emplettes que des produits de qualité. Et pour les amateurs de resto, trouver le bon pour vous accueillir et faire la fête.
C’est au tour de la cuisinière ou du cuisinier. En ce qui concerne les préparatifs et afin d’exceller dans des plats concoctés pour les papilles

Mais encore, ne pas oublier de vous mettre sur votre trente-et-un, ce soir de fête appuyez sur votre tenue, soyez l’élégance même monsieur, faites un effort sortez l’uniforme.

Dans la même rubrique


Contact |