Accueil > Santé beauté bien-être > Nom de code : L’hypertension artérielle

Nom de code : L’hypertension artérielle

vendredi 7 janvier 2011

Définition :

Définie comme la force dans les artères lorsque le cœur bat (pression systolique) et quand le cœur est au repos (pression diastolique), la pression artérielle est mesurée en millimètres de mercure (mm Hg).

L’hypertension artérielle, également connue sous le terme d’hypertension, est définie à l’âge adulte comme une pression supérieure ou égale à 140 mm Hg en pression artérielle systolique ou supérieure ou égal à 90 mm Hg en pression diastolique et une haute pression sanguine augmente le risque de maladie coronarienne et d’accident vasculaire cérébral, surtout quand elle coexiste avec d’autres facteurs de risque.

Les méthodes de diagnostic :

Les patients souffrant d’hypertension sont évalués comme suit :
- Historique pour recueillir des données importantes, y compris les symptômes
- Antécédents familiaux d’hypertension
- les antécédents médicaux des conditions co-existantes (diabète)
- Examen physique
- Les analyses de sang
- Électrocardiogramme
- échocardiogramme ou échographie du cœur

Causes :

Les causes de l’hypertension artérielle varient et peuvent inclure le rétrécissement des artères, un volume sanguin plus grand que la normale, ou un cœur qui bat plus vite ou avec plus de force qu’il ne le devrait. Chacune de ces conditions peut entraîner une pression accrue contre les parois artérielles. Cependant, la plupart du temps, la cause n’est pas connue et bien qu’elle ne puisse généralement pas être guérie, dans la plupart des cas d’hypertension peut être prévenue et contrôlée.

Les symptômes :

L’hypertension artérielle est plus fréquente chez les personnes de plus de 35 ans et peut se produire chez les enfants ou les adultes. Elle peut être génétique, mais beaucoup de gens ayant des antécédents familiaux d’hypertension artérielle n’en auront jamais. Les personnes atteintes de diabète sucré, de maladies rénales ou de la goutte sont également plus susceptibles de souffrir d’hypertension artérielle.

Traitements :

Chez environ 50% des personnes souffrant d’hypertension, limiter l’apport en sodium, en éliminant le sel de cuisine, le sel de table et les produits salés peut réduire la pression artérielle de 5 mm Hg. Perdre du poids et faire une activité physique régulière peut davantage réduire la pression. Ce n’est que si des changements de style de vie ne fonctionnent pas qu’il faudra introduire les médicaments.

Les inhibiteurs calciques : agissent en relâchant les muscles de la paroi des artères et en réduisant la force de contraction du cœur. Il s’agit notamment de : la nifédipine (Procardia), le diltiazem (Cardizem), le vérapamil (Isoptin, Calan), nicardipine (Cardene), l’amlodipine (Norvasc), la félodipine (Plendil). L’amlodipine (Norvasc) a prouvé son efficacité chez de nombreux types de patients, notamment les patients présentant des niveaux d’hypertension légère, modérée ou sévère. Un autre médicament contre l’hypertension, le bisulfate de clopidogrel, est un inhibiteur de l’agrégation plaquettaire induit par l’ADP, empêchant les plaquettes de sang de coaguler (coagulation), prévenant des caillots sanguins indésirables qui peuvent se produire avec des maladies de cœur ou de vaisseaux sanguins. Il peut être utilisé pour prévenir les caillots sanguins après une crise cardiaque ou un accident vasculaire cérébral récent, et les personnes atteintes de certains troubles du cœur ou des vaisseaux sanguins peuvent également en prendre.

Dans la même rubrique


Contact |