Accueil > Santé beauté bien-être > Quatre idées fausses concernant les MST (Maladie Sexuellement (...)

Quatre idées fausses concernant les MST (Maladie Sexuellement Transmissible)

dimanche 12 septembre 2010

Les personnes les plus susceptibles de contracter une MST sont des personnes qui ne sont pas éduquées sur le « quoi » et le « comment » des maladies sexuellement transmissibles.

La première étape vers une vie sexuelle dans maladie est l’éducation. Mais comment pouvez-vous vous instruire vous-même (et les autres) correctement lorsque des mythes au sujet des MST commencent à circuler comme des faits. Faîtes votre part pour commencer à répandre la VÉRITÉ à propos des MST.

Mythe : Les personnes honnêtes n’attrapent pas de MST.

Réalité : Les MST peuvent toucher n’importe quelle race, classe ou sexe.

La discrimination n’existe pas dans le monde des maladies sexuellement transmissibles. Elles touchent les riches, les pauvres, les noirs, les blancs, les PDG et les chômeurs. Qu’est ce que ces gens ont tous en commun ? Ils ont tous eu un contact sexuel avec une personne déjà injectée par une MST. Le seul vrai moyen d’éviter d’attraper une MST est l’abstinence, et pas l’abstinence de rapports sexuels traditionnels, mais de relations sexuelles anales et orales également.

Mythe : Les MST sont des infections causées par la pratique de rapports vaginaux seulement.

Réalité : Vous pouvez attraper une MST en ayant n’importe quel type de rapport sexuel (vaginal, oral ou anal), même les baisers et les préliminaires.

Beaucoup de MST, généralement celles visibles comme l’herpès et les verrues génitales, se propagent au contact de la peau. Lorsque vous touchez les parties génitales de votre partenaire et ensuite touchez vos yeux, bouche, ou vos parties génitales avant de vous laver soigneusement les mains, vous pouvez propager la maladie. Pour éviter cela, utilisez un préservatif CHAQUE fois que vous avez une relation sexuelle (de n’importe quel type). Vous pouvez trouver des préservatifs parfumés rendant le sexe oral sûr et amusant !

Mythe : Toutes les MST sont visibles, vous serez donc en mesure de dire si votre partenaire à une MST sans avoir une conversation compliquée.

Fait : La plupart des MST n’ont pas de signes visibles, une conversation avant le rapport est toujours nécessaire.

Oui vous pouvez voir l’herpès (lors d’une éruption) et vous pouvez voir les verrues génitales, mais pouvez-vous voir le VIH ? Certaines des MST les plus sérieuses n’ont pas d’effets secondaires visibles (du moins au début), il n’y a aucun moyen pour vous de savoir si votre partenaire à une MST sans le lui demander. Et même alors, si votre partenaire n’a pas fait de tests, il/elle ne pourra pas le savoir non plus. Pour être du bon côté, assurez-vous que vous et votre partenaire avez des analyses sanguines récentes donc vous pouvez partager tout les résultats nécessaires avant une relation sexuelle.

Mythe : Vous ne pouvez pas avoir la même MST à deux reprises ;

Réalité : Avoir une MST ne vous donne pas l’immunité de la contracter à nouveau.

Vous pouvez obtenir la plupart des MST plus d’une fois, c’est le cas, même si vous pouvez vous en débarrasser en premier lieu. Beaucoup de MST sont avec vous pour toujours, d’autres sont traitables, mais vous pouvez les contracter encore et encore si vous ne faites pas attention. Utilisez des préservatifs et faites des contrôles fréquents si vous savez que vous risquez d’avoir une MST.

Dans la même rubrique


Contact |