Accueil > Emploi > Du début du coaching à notre époque

Du début du coaching à notre époque

vendredi 10 août 2012

Si on se réfère à son commencement, on remarquera une large évolution dans le secteur du coaching depuis qu’une première institution de formation professionnelle a été ouverte en France au courant des années 80.

Il ne fait nul doute que, beaucoup de français ont pour objectif de devenir coach professionnel. Effectivement, une trentaine d’années après l’overture de la première école, de multiples autres seront mises en place aussi bien en enseignement publique que privé. On remarquera également qu’un nombre croissant de personnes présentent de l’intérêt pour ce secteur et intègrent ces écoles de formation en vue d’en sortir munies du certificat ou diplôme qui fait d’elles des coachs professionnels. De ce fait, il existe aujourd’hui une importante offre afin de choisir une formation de coach Paris.

On distingue divers genres de coaching et souvent c’est le milieu vers lequel un coach oriente ses prestations qui en détermine la nature. Il est considéré comme accompagnateur lorsqu’il s’implique particulièrement dans le développement personnel d’une personne en dehors de son entreprise et de la sphère professionnelle. Et le coach peut aussi être un mentor dans le cas du business coaching puisque cela inclut un contexte uniquement professionnel durant lequel la personne accompagnée suit les directives de son coach qui est le plus généralement en position d’un supérieur hiérarchique. On pourrait donc dire que l’accompagnement en entreprise a pour but de diriger l’individu vers un développement professionnel en lui permettant de devenir largement plus compétent et performant.

Le coaching constitue aussi un travail dans lequel la prestation a une durée bien définie, qui ne devrait pas être longue car la personne coachée est censée atteindre une autonomie de décisions et d’action. Mais ce qu’il faut surtout retenir, c’est que le coaching est un travail qui comporte des enjeux majeurs. C’est une activité qui requiert de la clairvoyance du côté du coach car c’est seulement ainsi qu’il peut définir les besoins du coaché afin de l’aider à s’améliorer en toute neutralité. Et surtout parce qu’un coach ne peut réellement revendiquer son professionnalisme s’il ne se détermine pas à observer certaines normes déontologiques qu’il devra définir dès le commencement d’une séance ou adopter celles de l’association de coachs à laquelle il est membre.
Un professionnel expert en coaching entreprise ne sera donc pas toujours compétent pour le coaching amoureux par exemple.

Dans la même rubrique


Contact |