Accueil > culture > La discographie Placebo en bleue sur Discochronics.fr

La discographie Placebo en bleue sur Discochronics.fr

mardi 7 juin 2011

La discographie Placebo continue à rythmer nos existences après quelques ébats chaotiques.

Formé du côté de Londres en 1994 le combo au leader charismatique mettra deux ans à revisiter la pop rapide, sous forme d’un post-punk aux influences rock évidentes qui laisse une trainée bleue là où il passe.
Le premier opus sera rouge sur fond bleu en 1996.
Éponyme, il séduit d’entrée par cette vivacité, cette envie de vivre à fleur de peau alors que Brian Molko, chanteur et auteur, écrit des textes plutôt noirs dénués d’un quelconque optimisme.

Deux ans après "Without you i’m nothing" n’oublie rien, et trace une voie identique en agitant une autre dizaine de titres tout aussi fulgurants. Le punk des débuts a laissé la place à un rock purement alternatif. Placebo vire de bord aussi, au propre comme au figuré, ouvrant une ère glamour en arborant des tenues vestimentaires féminines sur scène.

En 2000, le triptyque de départ se referme avec "Black Market Music", pensé longuement, froid comme la mort et aux résonances toutes métalliques. Un objet presque illégal, à s’échanger sous le manteau.

Trois ans seront nécessaires pour l’élaboration de "Sleeping With Ghosts" (2003) et une poignée de singles va s’installer en radio pour un long moment, défendant Placebo becs et ongles. Le public est de toutes façons acquit.

Placebo saute de trois ans en trois ans pour dérouler le reste de sa discographie : "Meds" (2006) au succès moyen qui pourtant retourne à un son plus direct et "Battle For the Sun" en 2009 qui surfe sur une vague déjà haute.

Placebo est dans l’absolu, dans l’irréel et navigue, hors du temps.
Vous avez dit intemporalité ?

Retrouvez la discographie placebo sur Discochronics.fr

Dans la même rubrique


Contact |