Accueil > culture > La discographie Noir Désir finit sur Discochronics.fr

La discographie Noir Désir finit sur Discochronics.fr

samedi 4 juin 2011

La discographie Noir Désir a rejoint la mémoire du rock du français.

Les guitares se sont tues, la basse a cessée d’émettre, la batterie ne martèle plus, le chant s’est fait mutisme.

On aurait pu croire une reprise possible mais c’était tout simplement impossible pour ceux qui étaient "dedans".
Pour autant qu’on puisse le savoir, Noir Désir n’avait rien de prévu ni quoique que ce soit de côté dans un tiroir.
Il nous reste néanmoins une discographie atypique, faite de disques qui ne ressemblent pas.

"Où veut-tu qu’je r’garde ?" paru en 1987 initie le mouvement.
Bref album, prise de connaissance directe.
Déjà l’année 1989 accueille un classique avec le single "Aux sombres héros de l’amer" dont Noir Désir se défendra : ce n’est pas un groupe qui surfe sur la vague bretonne.
Finit les chansons de marins.

Deux ans plus tard "Du Ciment Sous Les Plaines" affirme le langage, progresse dans la noirceur. Noir Désir enfonce le clou et montre que son histoire n’est pas à prendre à la légère.

Le grand huit est annoncé avec "Tostaky" en 1992 qui recueillera le succès que l’on connait. Avec cet album, le groupe se rapproche de la perfection.
Les classiques sont là et s’écoutent encore : Tostaky, Ici Paris, One Trip One Noise....

Le recul est nécessaire après l’étourdissement. Noir Désir atterrit pendant quatre ans avant le très rock "666.667 club" en 1996, fort attendu.

A partir de celui-ci, les dés sont carrément aller roulés loin sur le tapis, puis en 2001, "Des Visages Des Figures" tire un rideau sublime sur une histoire pas très belle...

Retrouvez la discographie Noir Désir sur Discochronics.fr

Dans la même rubrique


Contact |