Accueil > culture > La discographie Muse est définitivement chroniquée sur Discochronic.fr

La discographie Muse est définitivement chroniquée sur Discochronic.fr

lundi 23 mai 2011

En moins de temps qu’il ne faut pour le dire, la discographie Muse a joliment envahie les bacs de disques des espaces culturels et des quelques disquaires qui continuent à espérer encore en cette profession.

Depuis 1999 et son premier album "Showbiz" Muse s’est constitué un vaste public et beaucoup d’ennemis/jaloux.
Il faut bien dire que ce premier disque recelait déjà tout le nécessaire d’un succès futur, et l’on avait rarement vu une telle maîtrise pour un coup d’essai.

La suite est tout aussi prometteuse puisque, décidément "Origin Of Symmetry" recueille tous les suffrages. Ce disque contient tous les classiques de Muse : New Born, Bliss, Space Dementia, Micro Cuts, Megalomania...

En 2003, Muse fait encore grincer les dents des grincheux jamais contents avec un "Absolution" décapant qui renouvelle le genre en apportant une touche supplémentaire quasiment heavy-metal. Les nouveaux succès s’enchainent comme autant de perles rares, fabuleusement riches, irrémédiablement indispensables : Apocalypse Please, Stockholm Syndrome, Hysteria, The Small print...

L’electro est de rigueur en 2006 sur "Black Holes and Revelations" dessinant proprement une alternative musclée à Depeche Mode mais en 2009, nouveau sursaut, nouvelle approche où Muse met en exergue ses fondations classiques avec des titres superbes dont une longue suite de plus de dix minutes "Exogenesis".

Muse a sorti également quelques disques live, un premier volume brut de fonderie "Hullabaloo" en 2002 qui offre un disque live de 12 titres et un disque de compilation de faces B, puis "HAARP" en 2008 accompagné d’un DVD.
Le prochain opus de Muse devrait sortir fin 2012 et s’inspirer, aux dires de Matthew Bellamy, chanteur/auteur/compositeur/guitariste/clavier du trio, des influences de la musique asiatique.
Rendez-vous est pris, en attendant découvrez ou retrouvez la discographie Muse chroniquée sur Discochronics.fr

Dans la même rubrique


Contact |