Accueil > Art > L’art de l’esquisse avec les espaces négatifs

L’art de l’esquisse avec les espaces négatifs

jeudi 20 février 2014

Je ne le répète jamais assez, une ébauche de qualité est une fondation importante de votre dessin.

Dans cet article je vais vous montrer une astuce lorsque vous devez dessiner un sujet complexe (comme par exemple Jack Nicholson sur l’affiche du film « Pour le pire et pour le meilleur »). Comment faire en sorte que le dessin qui ressorte soit cohérent et bien proportionné ? La première astuce qu’applique les débutants est de tracer des lignes dans différentes directions pour structurer le modèle. Ce sont en fait des accumulations des mesures faites au crayon papier. Au final on créé un espèce de schéma dans lequel on va pouvoir insérer le dessin et obtenir de bonnes proportions.

Le soucis avec cette méthode, est qu’elle ne permet pas d’être spontané. En effet on est obligé de passer par une étape de structure avant de pouvoir réellement passer au dessin. Pendant plusieurs minutes on va peaufiner des angles, des lignes de forces et l’on aura toujours pas posé sur papier la plus petite partie du modèle.

Cette technique est bien pour apprendre à manier les proportions mais il y en a une autre plus spontanée. Cette seconde a également l’avantage de permettre des dessins plus énergique puisqu’il n’y a pas de « carcan » de proportions à mettre en place en amont de la réalisation. Il s’agit de dessiner en suivant les contours des formes en présence. Peu importe leur nombre, il faut voir le sujet comme une forme globale et non comme une addition de petits éléments connectés entre eux.

Une fois la forme principale définie, il suffit de faire apparaître chaque élément pour obtenir les objets sur votre dessin. Cela va de pair avec une observation attentive des espaces négatifs. Pour en savoir plus, visitez mon site sur le dessin.

Dans la même rubrique


Contact |