Accueil > Immobilier > La construction de maison passive expliquée

La construction de maison passive expliquée

lundi 4 avril 2011

Conseiller les clients face à l’absence de cadre règlementaire pour les maisons passives : la mission de Maison Kokoon.

Parmi les préoccupations environnementales des Français, pour préserver la planète, il y a la réduction massive de la consommation d’énergie au sein de son foyer.

Au-delà des gestes réflexes comme ne pas laisser ses appareils électriques en veille ou éteindre les lumières, certains Français cherchent à investir dans une maison, en phase avec leurs besoins de respecter la nature. Maison Kokoon répond à leurs interrogations.

Ni en France ni au niveau de l’Union Européenne, aucun label ne reconnaît la maison passive. Bien qu’elle ne bénéficie d’aucune définition règlementaire, la maison passive est perçue comme une construction bioclimatique.

Toutefois, il est impossible de bénéficier d’un crédit d’impôt ou de prêt à taux préférentiel, pour la construction d’une maison BBC. Seules l’Allemagne et la Suisse ont mis en place les labels PassivHaus et Minergie, qui ne sont pas hélas reconnus en France.

Le constructeur maison passive cherche à guider, de manière pédagogique, les futurs propriétaires de l’Ile de France et de l’est de la France, dans l’achat d’une maison passive.

La maison basse consommation est écologique, dans le sens, non pas où elle produit plus d’énergie qu’elle n’en consomme, mais bien dans le fait qu’elle respecte le principe de sobriété énergétique.

Les consommations d’énergie sont réduites au minimum : l’orientation solaire, l’isolation ou encore le traitement de l’étanchéité de l’air de la maison sont des éléments importants mis en place par le constructeur maison passive Maison Kokoon, pour diminuer au maximum ses propres dépenses énergétiques.

Dans la même rubrique


Contact |