Accueil > vie pratique > Comment apprendre à écouter les autres ?

Comment apprendre à écouter les autres ?

lundi 17 août 2015

Apprendre à écouter les autres : pourquoi, comment ? Petit rappel de fondamentaux

Il est impératif, dans la société actuelle, pour être intégré dans tout environnement quel qu’il soit de faire preuve d’un minimum d’ écoute. Qu’il s’agisse d’intégrer une nouvelle entreprise, d’ une rencontre privée ou autre ; pour créer un lien social de qualité, il est logique et nécessaire de savoir écouter un minimum chaque nouvel interlocuteur.

Ce n’est pas non plus un sentiment altruiste qui doit éveiller cette volonté de développer son sens de l’ écoute. Développer ses capacités d’écoute, c’est aussi rentabiliser son temps. En effet, mémoriser l’ information au premier jet, c’est gagner le temps que nécessiterait la répétition évitée. L’ importance d’un sens de l’ écoute développé est donc indéniable. On peut cependant se questionner en pratique sur les méthodes à appliquer pour développer ses capacités personnelles d’ écoute de l’ autre. Il faut, tout d’abord, savoir se projeter dans une évolution lente de son propre comportement dans ce domaine. Inutile d’envisager en l’ espace d’ une semaine devenir un aficionado de l’écoute de l’autre. Mieux vaut imaginer une progression lente mais stable des marches de l’ escalier qui mène à la maîtrise de l’écoute de l’autre.

Pour certains, écouter chaque interlocuteur avec attention et concentration est chose naturelle et évidente. Inné ou acquis ? Là n’est pas la question. Mais l’ importance de l’ éducation semble probable. Cette constatation est réjouissante pour tous ceux et celles qui pensent devoir améliorer leur sens de l’ écoute, quantitativement ou qualitativement. Il faut savoir prendre conscience de l’ effort de concentration que cela peut nécessiter à l’origine, et s’y entraîner petit à petit avec chaque interlocuteur, tout au long de la journée.
Selon les environnements, sachez choisir d’abord celui où vous vous sentez le plus à l’ aise pour vous exercer, et vous concentrez sur les dires de votre interlocuteur. Apprenez à ne plus interrompre, si tel est votre cas, celui avec lequel vous échangez. Mémorisez votre pensée, question ou critique, et reportez la en fin d’ échange. Laissez d’abord l’ autre terminer.

Apprendre à écouter les autres prend à la fois un volet quantitatif et qualitatif. Il ne s’agit pas simplement d’écouter son interlocuteur en silence, sans rien retenir, comprendre ou interpréter pendant un long instant. Il est également question d’ écoute de qualité, permettant un traitement des informations reçues par les cellules cérébrales et donc la construction d’un échange constructif.

Dans la même rubrique


Contact |