Accueil > Santé beauté bien-être > Le Botox : un rehausseur de beauté ou une vilaine bactérie ?

Le Botox : un rehausseur de beauté ou une vilaine bactérie ?

dimanche 6 février 2011

Le Botox est le nom de marque de la toxine que produit la bactérie Clostridium botulinum. Les hommes et les femmes se tournent vers le Botox pour ne pas avoir de rides et de ridules.

La paralysie est une complication grave du botulisme. Toutefois, les scientifiques ont trouvé une façon d’utiliser de minuscules quantités diluées de la substance et de les injecter dans les muscles notamment pour permettre un affaiblissement contrôlé des muscles à diverses fins cosmétiques.

Botox – le Bon, la Brute et le Truand

La FDA a donné son accord au Botox dans la fin des années 80 après avoir appris qu’il peut arrêter des troubles comme l’œil paresseux et les clignements d’œil incontrôlés. Le Botox a reçu l’approbation de la FDA en avril 2002 pour le traitement des rides du lion de modérées à sévères, bien qu’il soit utilisé pour d’autres zones du visage. Si vous essayez le Botox pour la première fois, il y a des choses que vous devez savoir avant d’aller jusqu’au bout.

Lorsqu’on utilise de grandes quantités, la toxine Botox peut entraîner le botulisme, quelque chose que la plupart des gens lient aux intoxications alimentaires. Le Botox fonctionne de cette façon - : les signaux provenant des nerfs jusqu’aux muscles sont bloqués, empêchant les muscles injectés de se contracter. Ainsi, les rides peuvent se ramollir et se détendre. Toutefois, le Botox ne fait rien pour les rides provoquées par la gravité et les dommages du soleil.

L’injection est rapide et aucune anesthésie n’est nécessaire. Une fine aiguille est utilisée pour l’injection dans des muscles spécifiques. Trois jours à une semaine, c’est le délai habituel pour que le médicament prenne pleinement effet, et ces effets durent de quatre à six mois. Il faut arrêter l’alcool au moins une semaine avant le traitement. Cessez de prendre de l’aspirine ainsi que des médicaments anti-inflammatoires quelques semaines avant d’être traité pour limiter ecchymoses. Le retour progressif de l’action musculaire arrive avec la réapparition des rides, qui nécessitent un traitement supplémentaire.

L’effet secondaire le plus commun sont les ecchymoses, mais souvent des maux de tête et affaissements des paupières peuvent se produire. Ces problèmes disparaissent en général dans les trois semaines. Le mouvement du Botox est derrière l’affaissement, c’est pourquoi les docteurs déconseillent de frotter les zones traitées pendant 12 heures après l’injection ou conseillent aux patients de s’allonger ensuite pendant 3 ou 4 heures.

L’histoire de cette bactérie n’est pas terminée. La toxine botulique est encore capable de se déplacer quand un patient est en position verticale. Une étude a révélé que dans des cas récents d’injections de Botox au visage, le médicament s’était déplacé vers le cerveau, où il aurait pu endommager le système nerveux central. D’autres rapports mentionnent des patients ayant des difficultés à avaler ou à respirer après l’injection de la toxine.

Bien que la FDA n’a mis en garde que les effets chez les patients souffrant de troubles neuromusculaires, elle a commencé à enquêter et a reconnu qu’il pourrait y avoir des risques pour d’autres personnes également. Un examen de 180 rapports sur les effets indésirables transmis à la FDA indique que près de 87 personnes ont été hospitalisées tandis que 16 sont mortes à cause de la propagation de la toxine au-delà de la zone injectée. Quatre des décès étaient des enfants.

Le message véhiculé ici est le suivant : il y a des avantages et des risques associés aux traitements de beauté. Avant d’appeler un spécialiste de la cosmétique, il serait utile de faire quelques recherches. Cherchez des informations sur les produits à injecter et sur la sécurité des injections.

Dans la même rubrique


Contact |