Accueil > Art > L’astuce maori pour dessiner un chat

L’astuce maori pour dessiner un chat

jeudi 10 octobre 2013

Le titre peut paraître étrange mais c’est le mieux que j’ai trouvé pour représenter cette étape où la plupart des dessinateurs se loupent.

En fait il y a une petite astuce pour dessiner les poils des chats. Ceux qui ne la connaissent pas vont donner l’impression que sous le pelage dessiné, il n’y a rien d’autre qu’une tête informe et mal structurée. La première partie de cette technique est d’abord d’avoir bien défini le volume de la tête.

Comment faire cela ? Tout simplement en notant et en prenant le temps de bien représenter les creux et les reliefs. Les premiers doivent être disposés clairement au niveau de l’esquisse par des zones un peu plus sombres, avec des hachures, les derniers doivent avoir des lignes de surfaces mettant en avant leur galbe et être plus clairs.
Une fois cela fait, vous avez besoin de faire de bonnes transition entre les différents volumes. Pour cela je vous renvoie à un article sur les lignes rentrantes comme M.Parramon (fameux illustrateur qui a édité plusieurs guides sur le dessin) les appelle.

Maintenant que vous vous êtes bien occupé de la structure et du volume de la tête du chat, on va passer au travail du pelage. Vous allez tout d’abord transformer votre chat en "maori", vous savez ce peuple de Nouvelle-Zélande qui a une équipe de rugby au palmarès impressionnant ?

Sachez que si je fais cette analogie c’est parce qu’une des traditions de ce peuple est de se tatouer le visage. En ce qui concerne le chat, c’est à peu près ce qui va se passer puisqu’on va délimiter les zones où les poils vont dans une direction. On va grouper les poils par directions qu’ils empruntent. Vous savez bien que les poils ont une taille différente et épousent clairement le contour de la tête du chat.

Cette étape a pour but d’éviter l’erreur courante qu’a le débutant de dessiner le pelage de manière régulière, que ce soit en taille de pilosité ou de nuance de gris. Dans une fourrure, il y a des reflets, il y a des tailles différentes, des tonalités, des directions etc. C’est très riche. Pour vous expliquer cela en détail, j’ai prévu un tutoriel en image sur mon blog que je vous invite a aller voir en cliquant sur cet article.

Dans la même rubrique


Contact |