Accueil > Santé beauté bien-être > Arrêt du tabac : comment éviter la rechute ?

Arrêt du tabac : comment éviter la rechute ?

samedi 19 janvier 2013

Il est vraiment difficile de délivrer un fumeur de la dépendance tabagique. Personne ne va dire le contraire car même les médecins experts confirment ces propos. Certes, beaucoup de fumeurs arrivent facilement à prendre la décision d’arrêter et à réussir aisément à s’abstenir d’allumer une tige de cigarette à tabac pendant des jours ou quelques semaines. Mais, pourtant, des études et des tests ont révélé que environ 80 % des fumeurs rechutent seulement au bout d’un mois de sevrage tabagique. Comment éviter ce problème de rechute ?

Tout d’abord, essayez de vous imposer quelques règles :

Refusez de reprendre ne serait-ce qu’une seule bouffée de cigarette quelle que soit la circonstance. Si vous vous aventuriez à cette bêtise, il vous sera très difficile de refuser une deuxième bouffée, et puis une troisième et...bonjour la rechute !

Ne fréquentez plus les endroits pour fumeurs. Choisissez toujours par exemple les restos non-fumeurs.

Ne buvez plus d’alcool autant qu’avant, quand vous étiez encore fumeur. L’alcool constitue un excitant avéré qui titille l’envie d’allumer une clope. De plus, l’alcool diminue la maîtrise de soi et augmente ainsi la vulnérabilité face à la rechute. Pensez également à diminuer votre consommation de café.

Gardez votre motivation intacte en rédigeant une liste manuscrite pour peser le pour et le contre vis-à-vis de l’arrêt du tabac. Faites en sorte de toujours l’avoir sous vos yeux !

Evitez à tout prix de vous exposer à des situations à risque comme le fait d’aller acheter un paquet pour un ami ou d’allumer une tige pour quelqu’un juste parce que vous ne voulez pas prêter votre briquet.

Ayez toujours un plan d’urgence pour remédier aux désagréments liés aux symptômes de manque de nicotine. Ne soyez jamais pris au dépourvu. Consultez un expert ou votre médecin pour savoir quel substituant vous ira le mieux.

Pas de cendrier dans la maison ! Vous êtes désormais non-fumeur !

Ne gardez pas le paquet vide chez vous, dans la boîte à gants de votre voiture, dans un tiroir de votre bureau ou dans votre sac à main.

Café, grosse déprime, stress, dure journée de travail, insomnie, soirée arrosée…Les différents pièges de la rechute face à l’arrêt de tabac sont innombrables. Dans le cas où il vous arrivera le malheur de reprendre une cigarette, ne vous faites pas trop de reproches mais surtout ne surestimez pas votre courage en vous disant que ce n’est rien.

Dans la même rubrique


Contact |