Accueil > multimedias > Android Wear, pour les montres et bracelets connectés

Android Wear, pour les montres et bracelets connectés

lundi 30 mars 2015

Lancé par Google depuis quelques temps déjà, Android Wear se veut être un système d’exploitation standard pour les objets connectés en général, et pour les bracelets et montres connectés, en particulier. De grands constructeurs l’ont d’ailleurs déjà adopté, pour ne citer que Samsung, LG, Asus, Sony, ou encore Motorola. Selon une étude de Canalys, 720 000 produits fonctionnent sous Android Wear, sur 4,6 millions de montres et bracelets connectés vendus dans le monde en 2014.

De nouvelles applications

Maintenant les montres hommes et bracelets pour femmes ont adopté Android Wear : les G Watch et G Watch R de LG, le Samsung Gear Live, le Moto 360 de Motorola, le SmartWatch 3 de Sony, et le ZenWatch d’Asus. Pourtant, ce système d’exploitation permet les différentes fonctionnalités habituelles pour un « wearable » (objet connecté porté au poignet) : gestion des notifications, gestion des SMS et e-mails, contrôle vocal, bulletin météo, suivi d’activités physiques, nombre de pas effectués, fréquence cardiaque, gestion de lecture de contenus audio, lecture de message et réponse vocale, etc. Android Wear apporte même quelques innovations, dont la gestion de senseurs, la construction d’interfaces… puisque, notons-le, le SDK sera rendu public, ce qui va permettre aux développeurs de concevoir des applications personnalisées et nouvelles.

Et l’avenir ?

Les experts ont peu confiance dans l’avenir d’Android Wear, surtout si l’on tient compte du fait que le géant LG, qui a choisi Android Wear pour sa gamme G Watch, va abandonner celui-ci pour webOS. Ceci a été constaté lors du dernier salon CES 2015, pendant lequel Audi a présenté un prototype de montre, développé par LG, et qui fonctionne, non pas sous Adroid Wear, mais sous webOS. L’on pourrait ainsi prévoir que LG ne restera pas fidèle à Google pour ses futures gammes de montres connectées G Watch. Pour le moment, seuls les informaticiens de Google peuvent concevoir des applications sous Android Wear, et ce dernier n’est compatible qu’avec un smartphone sous Adroid version 4.3 ou supérieur, utilisant la technologie Bluetooth. Ces faits, ainsi que d’autres (problèmes techniques du type bug, absence de personnalisation, etc.), font que les utilisateurs et les spécialistes du domaine accordent peu de confiance à l’avenir de ce système d’exploitation de Google. Néanmoins, Google a déjà annoncé que le SDK sera prochainement mis à la disposition des développeurs, qui pourront ainsi apporter des améliorations et des personnalisations à leurs interfaces Android Wear. Wait and see…

Dans la même rubrique


Contact |