Accueil > vie pratique > La norme EN 973 sur l’adoucisseur sans électricité

La norme EN 973 sur l’adoucisseur sans électricité

mardi 8 octobre 2013

Qu’il soit électrique ou non-électrique, l’adoucisseur a toujours pour fonction principale d’éliminer le calcaire contenu dans l’eau de robinet.

Outre le matériel proprement dit, il faut néanmoins du produit spécifique pour qu’il puisse effectuer correctement le traitement de l’eau. En effet, le sel régénérant est indispensable au bon fonctionnement de l’adoucisseur sans électricité, ainsi qu’à tous les autres types d’adoucisseur.

Le sel régénérant, c’est quoi ?

Le sel régénérant est un produit typique des adoucisseurs d’eau. On peut distinguer, entre autres :

- Le sel de terre
- Le sel ignigène
- Le sel marin

Les sels adoucissants comportent particulièrement du chlorure de sodium. Plus précisément, ils contiennent presque tous, 99% à 100% de Sodium. Voilà pourquoi, l’eau traitée avec de l’adoucisseur sans électricité a généralement un goût légèrement salé. Contrairement aux idées reçues, l’eau adoucie est toutefois favorable pour la consommation humaine, bien que le sel adoucissant lui rapporte une importante teneur en sodium.

En fait, le sel régénérant n’est pas dissous directement dans l’eau domestique. Il est tout d’abord stocké dans la résine de l’adoucisseur. Ce réceptacle va ensuite enclencher la synthèse biophysique de l’eau, en relâchant une partie du sel adoucissant sous forme de billes. Ces billes vont alors piégés les ions de calcium et de magnésium, qui sont les principaux agents facteurs du dépôt de calcaire. Et, en même temps, les billes de résine vont équilibrer la teneur en chlorure de sodium de l’eau adoucie.

Contrôle qualité

La qualité du sel régénérant utilisé pour un adoucisseur sans électricité est soumise à des contrôles stricts. Le produit a notamment un impact conséquent sur la qualité et sur les conditions sanitaires de l’eau adoucie. Ainsi, la norme EN 973 a été appliquée pour une qualité optimale de tous les packs de sel adoucissant vendus sur le marché.

La norme EN 973 est une norme européenne concernant le contrôle et la régulation de l’émission de chlorure de sodium par la résine des adoucisseurs. Elle approuve, entre autres, la pureté du sel adoucissant et son efficacité selon la dureté de l’eau. Par ailleurs, le plus important est aussi l’inspection de la présence de métaux lourds dans le produit. D’une manière générale, l’eau adoucie ne comporte pas effectivement les substances nocives à la santé, comme le fer et les pesticides.

Fiabilité et performance technique

La norme EN 973 concernant l’adoucisseur sans électricité et le sel régénérant est également complétée par la marque NF afin de garantir leur fiabilité à l’usage domestique et industriel. La marque NF est une norme française qui garantie la sécurité des consommateurs de différents produits et services. Et, pour les adoucisseurs, cela permet d’assurer sur le plan de l’hygiène que l’eau est consommable après un traitement anti-calcaire.

Cela incombe toutefois un audit régulier des fabricants d’adoucisseur sans electricité par des agents du Centre Scientifique et Technique du Bâtiment. En supplément de tout cela, le sel régénérant et l’adoucisseur de qualité premium comporte parfois une certification à la démarche HACCP qui se spécialise sur la sécurité alimentaire. Celle-ci prouve, en effet, que l’eau adoucie est tout à fait convenable pour l’usage alimentaire.

La certification EN 973 est, de ce fait, très important lorsqu’on projette d’installer un adoucisseur d’eau avec sel régénérant chez soi.

Dans la même rubrique


Contact |