Accueil > Animaux > Les dangers qui guettent l’apiculture

Les dangers qui guettent l’apiculture

mardi 9 juillet 2013

On constate depuis plus d’une vingtaine d’années que démographiquement, les abeilles sont en danger. L’évolution de l’agriculture mais surtout de la vie en général a contribué à entrainer d’importants risques de destruction dans le domaine de l’apiculture. On peut identifier quelques uns des dangers qui guettent les abeilles : les intoxications et les parasites.

Les produits chimiques, premiers dangers

L’apiculture commence à avoir du succès de nos jours et on en voit la pratique même dans les villes. Malheureusement, si la ruche s’essaie à la vie citadine, les abeilles connaissent une baisse énorme de leur population depuis plusieurs années maintenant. L’utilisation des produits chimiques qui intoxiquent les exploitations en apiculture est parmi les plus grands dangers. L’agriculture intensive qui encourage l’utilisation d’engrais chimiques mais aussi les protections chimiques contre les parasites, a énormément décimé des milliers de colonies. On a essayé de limiter les dégâts en évitant leur utilisation durant les grandes floraisons mais l’apparition des insecticides en 1995 a réduit les efforts à néant. Bien que les quantités soient plus minimes lors des floraisons, elles sont suffisantes pour troubler les abeilles et pour les désorienter et elles ne retrouvent plus la ruche. Comme leur système immunitaire est aussi affaibli, elles sont plus à découvert face aux maladies.

Les parasites, les plus dangereux

Mais parmi les dangers de l’apiculture, on retrouve aussi les varroas, ces parasites acariens qui se collent aux abeilles. On les surnomme même les vampires des ruchers. Ce parasite s’attaque aux ouvrières et aux bourdons dans la ruche. Il se charge aussi de détruire les larves, et la femelle pond jusque dans les alvéoles de la ruche. C’est ainsi que les jeunes parasites arrivent à tuer les larves. Un autre tueur d’abeilles qui risque de détruire l’apiculture est aussi le frelon asiatique. C’est une nouvelle espèce qui a été découverte en France en 2004. Un réel prédateur des abeilles, il s’attaque même aux hommes quand il est dérangé. Il est important de noter que pour décimer une colonie en quelques jours, seuls dix frelons asiatiques suffisent, ce qui traduit à quel point ils sont dangereux. On essaie de nos jours de trouver une solution radicale pour les détruire définitivement. 

Dans la même rubrique


Contact |