Accueil > enfants, éducation > Des cours d’anglais grâce au jumelage

Des cours d’anglais grâce au jumelage

vendredi 13 février 2009

le jumelage permet aujourd’hui de partager et lier les cultures entre elles. Il permet aussi, et de plus en plus, à favoriser l’apprentissage des langues.

Le jumelage simplifie les cours d’anglais

Après la Seconde Guerre Mondiale, les peuples, déchirés, éprouvaient le vif désir de se rapprocher : les pays d’Europe alors lancé les bases de l’Union Européenne (Communauté Européenne du Charbon et de l’Acier, 1951) et le jumelage. Aujourd’hui, ce dernier sert surtout à favoriser l’apprentissage des cultures et favoriser les cours d’anglais, d’allemand, italien ou espagnol. En effet, le jumelage lie les villes en plusieurs points : la mairie, l’administration, les écoles ou encore les associations entretiennent des liens privilégiés avec la commune : pas étonnant alors qu’un match entre deux équipes de football loin de plusieurs centaines de kilomètres puisse avoir lieu, ou encore, et la pratique se répand de plus en plus depuis une vingtaine d’année, que des cours d’anglais, d’allemand ou de français soient donnés aux jeunes élèves de ces communes.

Des cours d’anglais en VO

Dans les collèges et les écoles, les professeurs qui donnent des cours d’anglais profitent pleinement du jumelage pour accueillir des correspondants ou des intervenants, principalement des étudiants anglophones, venus aider les petits français dans leurs cours d’anglais. Cette pratique est généralement très appréciée des élèves et s’avère très efficace pour travailler son oral. Ces intervenants étrangers apportent de cette façon un réel plus aux élèves, en leur faisant répéter correctement les mots : les élèves se prennent au jeu et font alors de véritables efforts de prononciation. Mais, outre l’aide apportée pour les cours d’anglais, les étudiants en profitent aussi du jumelage pour améliorer leur français. Français et anglais se renvoient donc la balle pour s’enrichir mutuellement.

Dans la même rubrique


Contact |